Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coupe du monde 2010 : Les pronostics

Publié le par hb

Ca y est ! Le jour J est arrivé dans le monde du ballon rond. Que dis-je ? Sur la scène internationale ! L’ouverture de la 19ème Coupe du monde de football qui se déroule pour la première fois sur le continent africain, dans les terres natales de Nelson Mandela, qui devrait assister au match d’ouverture opposant son pays, l’Afrique du Sud face au Mexique. Cette période d’avant coupe du monde a été mouvementée bien évidemment par l’engouement croissant des pays participant à cette évènement sportif mais aussi par les pronostics en tous genres. Bien sur, chacun à ses équipes favorites pour la victoire finale mais il est bien évident que des nations tels que le Brésil, l’Espagne ou encore l’argentine ressortent parmi les grands prétendant. Alors avant le début de la compétition, voici non pas un pronostic, mais plutôt un bilan du potentiel des équipes qu’on cite les plus souvent.

 

Le Brésil : 

Eternel favoris de la Coupe du Monde et pour cause, c’est la nation recordman en participation (19 fois sur 19) et en titres (5 coupes du monde). Le sélectionneur Dunga aura fait travailler son équipe sur la défense et l’impact physique jusqu'à en faire une des équipes les plus solides sur ce compartiment du jeu. Cet aspect n’effacera pas néanmoins l’image d’une équipe traditionnellement portée vers l’attaque.

Kaka’ sera sans doute le joueur clé de la sélection et dans tous les cas son état de forme déteindra sur le jeu de la Seleçao. Il est le chef d’orchestre de l’animation offensive est inutile de dire combien la pression est énorme sur ses épaules tant l’attente du peuple brésilien est grande.

Les Pays Bas : les-pays-bas-y-sont-presque actus

Il est difficile de croire que les Pays Bas n’ont jamais gagnés de coupe du monde, et pourtant. On retrouve cette année les jeunes joueurs de 2006 toujours aussi séduisant dans le jeu offensif mais qui ne confirme pas en matchs officiels. Les Oranjes auront-ils la maturité qui leur font tant défaut depuis 2006 ?

 

L’Espagne :

Selon les observateurs, l’Espagne est le grand favori. Leur jeu collectif flamboyant est un redoutable argument contre les meilleures équipes du monde et elle est avec l’Argentine la nation qui possède l’effectif le plus talentueux en joueurs avec Fabregas, Inestia, Xavi au milieu, Torres et Villa en attaque. Reste à savoir si les ibériques sauront résister à la pression du mondial auquel la sélection craque presque tous les quatre ans souvent encensé par la presse espagnole et étrangère avant chaque coupe du monde. La seule différence cette année est leur titre de champion d'Europe fraichemment acquit en 2008.

L’Argentine :

L’équipe qui selon moi peut aller au bout. Pour quelles raisons me direz- vous ? En dehors d’un solide collectif, l’Argentine compte à ses rangs Lionel Messi. L’évocation même du nom suffit à faire trembler les défenses adverses  et il est inutile de rappeler les qualités du joueur. Le problème posé au sélectionneur Maradona et donc choisir de faire un dispositif pour Messi afin de le faire briller comme au Barça ou bien de l’intégrer dans l’équipe dans un autre schéma de jeu.

Les autres prétendants :

Parmi les autres prétendants, L’Allemagne encore et toujours fidèle à ces grands rendez-vous. La Mannschaft a toujours fait ses preuves grâce à un collectif bien soudé et surtout  son efficacité et sa simplicité dans le jeu. Depuis 2002, elle est arrivée en finale puis en demi lors de « sa » coupe du monde en 2006, il me serait donc surprenant de ne pas voir cette nation atteindre au minimum le stade des quarts de finale.

La France et l’Italie (l’affiche de la finale du mondial 2006) sont les équipes pour lesquelles leur probable parcours dans cette coupe du monde nous laisse interrogatif. En 2006 on ne les attendait pas, en 2010 non plus. Leurs points forts sont tout simplement leur capacité à être présent lors des grands rendez-vous et surtout de réussir à déjouer l’adversaire tactiquement tout en étant décisif dans les coups de pied arrêtés. Ces deux équipes font souvent la différence dans les matchs serrés et fermés.  

Après la série de matchs de préparations entamés par les 32 équipes avec leurs résultats plus ou moins convainquant pour certains, le tournoi remettra les équipes à zéro et il ne sera pas surprenant de voir certaines sélections changées de visage durant cette période de fête du football. Désormais nous n’attendons qu’une chose, du spectacle et du beau jeu. Régalez nous messieurs.

 

HB

 

 

Commenter cet article