Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rafael La Dalle !

Publié le par hb

nadal-de-nouveau-au-sommetEt de cinq ! Cinq coupes des Mousquetaires pour Le Taureau de Manacor durant les six éditions des internationaux de Roland Garros, remportant ainsi la finale du tournoi en trois sets (6-4, 6-2, 6,4) contre le suédois Robin Söderling finaliste l’an dernier.

 

Face à un adversaire en demi-teinte, l’espagnole a déroulé son jeu tout en lift et en puissance devant un public qui ne peut que s’incliner face à une telle virtuosité. Il faut dire que Rafael Nadal a  mis en condition le suédois pour l’écœurement total.

Tactiquement, Nadal a su joué sur les points faibles de son adversaire mettant en place des variations de jeu tout le long du match faisant voyager le suédois sur les quatre coins du terrain. Quand il est en danger face aux coups de boutoirs trop rares hélas de Söderling, l’espagnol est tout simplement hors norme. Il est l’un des seuls joueur sur le circuit capable de renverser une tendance défavorable à son égard, et il l’a encore une fois montré aujourd’hui avec une incroyable défense sur les balles d’attaque adverse. Les seuls moments de suspense auront été les multiples balles de breaks accumulées par le suédois à 1-0 au deuxième set qu’il n’a pas su concrétiser.

 On peut aussi regretter le niveau de jeu de Robin Söderling qui a baissé pour cette finale où il n’aura demeuré que l’ombre de lui-même, commettant beaucoup trop de fautes directe, le jour et la nuit quand on compare ce match face à celui qu’il a délivré contre Roger Federer en quart de finale, de loin son meilleur match de la quinzaine.

Une saison de terre battue parfaite

 

Zéro défaites sur terre pour la saison 2010, vainqueur de tous les tournois auxquelles il a participé sur cette surface (Masters de Monte Carlo, Rome et Madrid) en ajoutant la manière, qui dit mieux ? Le roi de la terre battue a encore montré cette année sa suprématie ne perdant que deux sets sur les quatre tournois de terre battue qu’il a joués. Aucun joueur à l’heure actuelle ne peut rivaliser sur sa surface, pas besoin d’être devin pour savoir qui va gagner lorsque « Rafa » entre sur le court pour affronter la future victime. Il faut aussi ajouter que ses victoires ne sont pas fondées uniquement sur ses capacités physiques de relanceur, car il est aussi l’un des joueurs à avoir le sens tactique le plus aiguisé, notamment dans la lecture du jeu de ses adversaires exploitant ainsi au maximum leurs points faible.4681828646_a98d2c898d.jpg

 

 Cette victoire à Roland Garros n’est donc que la suite logique de sa saison sur terre, lui qui par ce résultat devient le numéro 1 mondial devant Roger Federer, une place qui sera difficile à prendre pour le suisse surtout à l'approche de Wimbledon quand on sait la capacité d'adaptation du majorquain sur gazon (vainqueur de Wimbledon en 2008). On le souligne rarement mais à peine âgé de 24 ans, il a déjà gagné 3 tournoi du grand chelem différents, seul l'US Open lui fait défaut, alors on pourra croire un jour qu'il sera capable de faire le grand chelem (dans la même année) à moins que Federer le contrarie dans ses plans.

 

HB

Commenter cet article

moa 08/06/2010 21:52


J'aime bien le titre